Choisir son parquet

Choisir un parquet contrecollé ou un parquet massif 

Il existe différents types de parquets :

  • Les parquets traditionnels, qui sont moins utilisés aujourd’hui, en raison des contraintes de pose. Ils sont généralement fabriqués de façon artisanale et nécessitent un savoir-faire important.
  • Les parquets massifs, qui peuvent être collés ou cloués, sont moins épais que les parquets traditionnels. Ils sont résistants et sont donc idéals pour les surfaces à usage intensif, ou les pièces humides avec certaines essences.
  • Les parquets contrecollés, fabriqués en usine. Ils sont constitués d’un parement en bois massif, et de plusieurs sous-couches en médium, en contreplaqués, ou autres dérivés de bois. Ils s’adaptent à toutes les poses (flottante, collée ou même clouée suivant leur épaisseur).

Plusieurs éléments déterminent le choix final d’un parquet : l'esthétisme, la technique de pose, la fréquentation de passage ou type de trafic 

Il existe pour chaque technique de pose une large gamme d'essences de bois. On peut donc se poser quelques questions avant de choisir son parquet massif ou contrecollé :

Quel type d'habitat ?

  • Pour un appartement, mieux vaut choisir une pose flottante, plus isolante phonétiquement. Une couche isolante supplémentaire peut également être posée.
  • Pour une maison, si l’on accède directement de l’extérieur, on choisira un parquet massif ou contrecollé à coller, avec un traitement spécifique en surface.

En cas de chauffage par le sol, on choisira un parquet massif à coller (si la température est égale ou supérieure à 28°) ou un contrecollé, pose collée (si la température est inférieure à 28°).

Si le sol est en moquette, carrelage, pierre, marbre, parquet, lino, sol stratifié… On choisira un massif à coller, ou un contrecollé (pose flottante ou collée).

Dans les pièces où le sol est en très mauvais état, un ragréage sera impératif.

Dans quelle pièce ?

Dans une une salle de bain ou sur une terrasse, une étude est nécessaire. On choisira obligatoirement un parquet massif à coller dans des essences naturellement imputrescibles (essences de bois exotiques : Teck, Iroko, Ipé, Jatoba).

Pour une pièce à faible trafic, on choisira un contrecollé, pose flottante ou collée, dans les essences courantes.

Pour une cuisine, poser un parquet est aussi tout à fait envisageable.

Quel décor ?

Le décor est le résultat apparent du mode de pose. Généralement, on pose les lames dans le sens de la longueur de la pièce.

Il existe différentes techniques de poses :

  • À l’Anglaise : les différentes lames sont posées en lignes les unes contre les autres en fonction de la longueur des planches.

  • À la Française : le parquet est composé de 2 ou 3 largeurs différentes alternées à la pose.
  • À bâtons rompus : cette méthode de pose synchrone ancestrales assure un aspect classique mais néanmoins dynamique et s'intègre parfaitement dans les habitations contemporaines. Ce parquet est composé de lames courtes rectangulaires qui sont posées en forme d'arête de poisson.
  • En point de Hongrie : pour cette pose , les planches ont la forme d'un parallélogramme. Vous obtenez ainsi une ligne droite lors de la pose de ce parquet.
  • En panneau de Versailles : les motif Versailles est composé d'un cadre carré à l'intérieur duquel se trouvent des motifs géométriques de plusieurs petites lames.
  • À l'échelle : la pose en échelle se réalise avec des lames larges et courtes, entrecoupées par des lames plus étroites, posées perpendiculairement pour former des "échelles".

Il existe différentes largeurs de lames de parquet. Il faut que ces dernières soient proportionnelles à la taille de la pièce. Pour une grande pièce, il faut donc favoriser un choix vers de grandes largeurs et à fortiori, pour une petite pièce des lames de petites largeurs.

Quelle ambiance ?

  • Design et moderne
  • Classique
  • Aspect Vieilli
  • Authentique
  • Chaleureuse avec un parquet foncé

Suivant votre sélection, votre parquet sera une composante plus ou moins majeure de votre décor intérieur. Nous vous proposons ainsi tout style de parquet.

Quelle durée de vie ?

Si vous souhaitez une solution durable dans une pièce de vie, choisissez un parquet massif ou contrecollé avec une finition huilée oxydative sur une essence dure ou mi-dure (Teck, doussié, wengué, iroko…Chêne).

Pour des chambres, un parquet contrecollé vitrifié (peu d’entretien et d’usure) conviendra.

Quel entretien ?

  • Les parquets cirés nécessitent un entretien régulier : il faut passer de la paille de fer, puis de la cire. Il existe aujourd’hui des cires protectrices qui mettent le bois à l’abri des tâches.
  • Les parquets huilés nécessitent un entretien annuel et sont appréciés pour leur aspect naturel. Ils restent mats et résistent aux tâches grâce à une cireuse munie de pads à peine décapants (qui lustrent le parquet), passée avant l’application d’un peu d’huile. La cire donne un aspect satiné.
  • Les parquets vitrifiés ne nécessitent aucun entretien. Ils se nettoient simplement avec un aspirateur ou une serpillère légèrement humide. Il faut utiliser des savons pour parquet huilé et éviter les lingettes (encrassement).

Il est possible de redonner de l’éclat à un parquet vitrifié et de cacher les micro-rayures en appliquant un métallisant via une serpillère.